Accueil > Documents > Documents nationaux
Bookmark and Share
Contempler dans l’action, une caractéristique ignatienne. (Jean-Luc FABRE)

Contempler dans l’action, une caractéristique ignatienne.

Jérôme Nadal, un des tout proches collaborateurs d’Ignace, a réussi à caractériser en quelques mots cette nouvelle spiritualité pour l’époque, en son surgissement. Il s’agit de pouvoir « contempler dans l’action », un don fait à Ignace et à tous ceux qui se référeront à lui alors qu’auparavant, dans la tradition, contemplation et action étaient tenues pour antinomiques. La Communauté de Vie Chrétienne en France redécouvre le mouvement contempler-discerner-agir, tel qu’il est inscrit comme dynamisme de sa manière d’être dans le Principe Général n°1. Il est bon de repérer la profondeur de sens du verbe « contempler ». Que dit le livret des Exercices ?

"La contemplation demande d’user autrement de son intelligence, de sa volonté, elle prend appui sur la mémoire pour partir de l’histoire vraie… La contemplation se distingue ainsi de la méditation où j’utilise mon intelligence c’est-à-dire ma capacité à faire des liens pour relier les choses, ma volonté pour obtenir un résultat. Méditer veut dire que j’explore, que je suis en conquête. Contempler veut dire au contraire que j’accueille, que je ressens et que je me laisse façonner. Dans la contemplation, la volonté cherche à se laisser affecter et l’intelligence cherche à se laisser toucher par la densité de la scène. Ce n’est que dans un temps second et à partir de ce qui surgit dans la contemplation que le retraitant contemplatif « tire profit » en faisant « réflexion »… Je laisse le réel venir à moi, plus que je ne vais à lui pour le saisir… Faire ainsi demande une formation, des étapes, une conversion…

Contempler, un chemin.

Dans les Exercices, la première semaine est consacrée à la méditation. Puis il y a quatre propositions de contemplation à chacune des semaines 2, 3 et 4, et à la fin des Exercices, enfin, le retraitant est invité à la contemplation pour obtenir l’amour. Au cours de cette dernière, Ignace nous propose de considérer l’ensemble du réel et la manière dont Dieu peut s’y révéler, selon quatre dimensions : dans notre histoire personnelle, dans notre action, dans tous les êtres et encore dans les principes… Cette contemplation ouvre à l’offrande de soi en toute situation : « prends Seigneur et reçois… ». A la fin du parcours elle est le porche d’entrée dans une vie quotidienne renouvelée.

Cet exercice conclusif prend appui sur un cheminement de la contemplation d’abord vécu : dans un chemin de discernement [la deuxième semaine où j’éprouve la densité des êtres pour découvrir le mouvement véritable de la vie en moi à partir de la manière de vivre du Seigneur], puis dans un chemin d’action [la troisième semaine où je m’efforce d’être, tout du long, présent au Seigneur qui va à sa Passion et à sa mort] puis, enfin, dans l’ouverture à la nouveauté radicale [la quatrième semaine où je suis, sans indication aucune, livré à considérer la nouveauté nue de l’apparition du Seigneur Ressuscité à ses proches]."

Contempler, l’aide de la communauté locale.

Les Exercices guident ainsi chacun sur un chemin propre et singulier qui le dispose à apprendre à recevoir la parole personnelle que le Seigneur lui adresse dans le quotidien de ses jours. A vrai dire, une Communauté locale envers chacun de ses membres peut, elle aussi agir en soutien, au fil des années, comme le fait le dispositif des Exercices de trente jours pour le retraitant. Elle peut aider le compagnon décidé à recevoir sa vie d’une manière nouvelle, à entrer dans un discernement à partir de l’accueil de son vécu. En envoyant le compagnon de nouveau vers son quotidien mais enrichi de cette intention (recevoir sa vie), elle lui ouvre ensuite une période de travail où ce qui a été discerné va chercher à s’incarner jusqu’à sa résolution. La Communauté locale le soutiendra durant cette période, dans les moments heureux ou douloureux. Lorsque nous sommes allés au bout d’une intention, s’ouvre ensuite une nouvelle période où le réel surgit encore autrement, qu’il s’agit de savoir accueillir et évaluer. C’est bien de la démarche du Discerner – Envoyer – Soutenir - Evaluer dont il s’agit qui s’accomplit, sous-tendue par une démarche évolutive de contemplation… et ouvrant à une toujours nouvelle perception de la présence et de l’action du Seigneur en nos vies. Lors des réunions de Communauté locale, la connaissance des Exercices aide les autres compagnons et l’accompagnateur, à moduler leur soutien en repérant le moment du cheminement du compagnon, pour le conforter dans l’accueil de son Seigneur qui se manifeste à lui en son quotidien, aussi bien dans la recherche, que dans la peine, ou encore dans la nouveauté.

Contempler en CVX, c’est une manière singulière d’être dans le réel.

Entrer en contemplation en Communauté de Vie Chrétienne demande d’échanger autrement, dans sa manière de présenter sa vie, et de s’ouvrir à la parole de ses compagnons. La démarche, dans la durée, amène à une déconstruction de sa manière naturelle d’être, pour qu’une nouvelle manière puisse surgir, disposant à accueillir le quotidien des jours.